Les prises de raquette

bandeau

Afin d’effectuer un coup avec le maximum d’efficacité, un joueur doit être capable de changer sa prise de raquette en fonction du coup qu’il souhaite exécuter.

En effet, pour perdre le moins d’énergie possible (facteur d’efficience), le tamis doit être, au moment de l’impact, perpendiculaire à la trajectoire de volant désirée. Il faut donc tourner le grip (manche) dans la main afin d’orienter le tamis correctement.

Par ailleurs, si on désire faire un coup puissant comme un smash, il faut tenir la raquette au bout du grip (prise longue) afin d’augmenter le bras de levier. A l’inverse,si on veut faire un coup précis et/ou rapide comme un contre-amorti ou un drive, il faut tenir sa raquette en haut du grip (prise courte) afin de diminuer le bras de levier.

Ces contraintes imposent donc au joueur de changer de prise de raquette en fonction du coup à exécuter. Pour simplifier les explications, nous n’aborderons pas ici les prises pour les coups à effet du type slice.

 

Les points clés

Ne pas serrer trop fort le manche facilite les rotations du grip dans la main et favorise les sensations.

La prise doit être relâchée de telle sorte que si quelqu'un vient tirer sur la raquette, le grip glisse dans la main.

Les défauts à éviter

Avoir un grip de raquette trop gros.
Cela rend très difficile les rotations du grip dans la main.

Mettre l'index le long du grip. Cela oblige à toujours jouer de face. De plus, il devient très difficile de changer de prise de raquette ce qui limite les coups possibles à réaliser.

Avoir une prise trop fermée ou trop ouverte, ce qui a une influence sur la netteté de la frappe. Autrement dit, les coups seront réalisés avec un léger effet, d'où une perte de vitesse du volant.

Comment changer de prise de raquette ?

C’est l’action des doigts d’un côté et du pouce de l’autre, associé à un net relâchement de le prise qui permet de faire tourner rapidement le grip dans la main.

Prise courte ou prise longue ?

On va utiliser une prise courte pour les coups qui requièrent une grande précision (comme un contre-amorti) ainsi que pour ceux qui exigent de la vitesse associée à un geste très court, mais sans recherche de grande puissance (comme un drive).
La prise longue va être employée pour les coups qui nécessitent de la puissance (comme un smash).
En règle générale, plus on s’avance vers le filet, plus les prises sont courtes, et plus on va vers le fond, plus on allonge la prise.
Mais, face à ces considérations théoriques, ce qu’il faut privilégier, ce sont les sensations que le joueur peut avoir avec sa prise de raquette. En effet, la vitesse du jeu permet difficilement de passer d’une prise courte à une prise longue pendant l’échange. Ainsi, l’observation des meilleurs joueurs mondiaux montre que certains tiennent toujours leur raquette au bout du manche, alors que d’autres choisissent de le tenir au milieu.
C’est en double où la différence va être plus marquée. Par exemple, le joueur qui sert prend souvent une prise courte car il n’aura pas, dans l’immédiat, un coup puissant à jouer. En revanche, son partenaire, placé derrière lui, peut prendre une prise plus longue car il va jouer plutôt dans la moitié arrière du terrain.

Prise ouverte et prise fermée

Pour ouvrir la prise, on va tourner le grip dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour les droitiers (inversement pour les gauchers).
Pour fermer la prise, on va tourner le grip dans le sens des aiguilles d’une montre (inversement pour les gauchers).

La prise universelle

Cette prise est utilisée pour effectuer les coups en coup droit (un dégagement par exemple).
Le pouce et l’index doivent former un « V ». Les doigts ne sont pas serrés les uns aux autres, mais légèrement espacés. Cela facilite le relâchement, la poussée de l’index et augmente la surface de contact avec le grip, donc les sensations. La raquette doit être tenue de telle sorte que si on tend le bras avec la raquette dans son prolongement, on ne voit pas le cordage mais le cadre du tamis. Cependant, des adaptations individuelles sont possibles en tournant légèrement le grip dans la main dans le sens des aiguilles d’une montre ou inversement.

La prise marteau

C’est une prise qui est utilisée pour effectuer des coups puissants (comme un smash).
Le grip est tenu comme dans la prise universelle, mais les doigts sont serrés les uns aux autres, ce qui implique une prise plus ferme . En contrepartie les sensations sont moins importantes. C’est pourquoi cette prise n’est guère utilisée pour les coups de précision qui nécessitent du toucher.
Il faut surtout éviter de serrer le grip trop fort, ce qui contracte les muscles et par conséquent diminue encore la précision et la vitesse d’exécution. La prise doit être relâchée et c’est juste avant l’impact avec le volant que l’on va serrer plus fermement le grip.

La prise revers

On va utiliser cette prise pour faire une attaque au filet en revers par exemple.
Pour cela, on va placer le pouce et la partie de la main qui prolonge le pouce sur la surface large du grip. Les autres doigts ferment la prise.
Le principe de cette prise est d’utiliser la poussée du pouce pour accélérer le tamis de la raquette.
Contrairement à son nom, on ne va pas utiliser cette prise pour faire un revers de fond de court. En effet, le tamis ne serait pas orienté correctement pour réaliser une frappe efficace. Dans ce cas, on va choisir une prise universelle ou marteau afin que ce soit toujours le pouce qui donne la vitesse au tamis. Mais, il n’y a pas de prise spécifique car suivant le retard du joueur par rapport au volant, il faut tourner le grip de telle sorte que le tamis soit perpendiculaire à la trajectoire de volant souhaitée. C’est une des raisons qui explique la difficulté des débutants à réaliser un revers car il faut une certaine expérience pour trouver la bonne prise.
Retenons que pour savoir si la prise est correcte, le coup réalisé doit être net, sans effet.

La prise rush

On va utiliser cette prise pour faire une attaque au filet en coup droit.
C’est la même prise que celle dite universelle, mais on va tourner le grip d’1/4 de tour de telle sorte que lorsqu’on réalise un rush (une attaque au filet), le tamis soit parallèle au filet.

 

LES ASTUCES EN PLUS

  • Un grip de la taille du manche d’origine ou légèrement supérieur (surgrip) permet de manipuler facilement la raquette.
    Si vous devez mettre un gros grip (avec une face encollée par exemple) nous vous conseillons d’enlever le grip d’origine.
    Ceci est également fonction de la taille de votre main…
  • Pour les coups sans effet (du type smash), le son doit être net et précis. Pour un coup à effet (du type slice) le son est plus diffus. Si lors d’un smash le son n’est pas net, c’est que la prise de raquette n’est pas bonne.
  • Pour apprendre et bien sentir une prise, il faut, dans un premier temps, réaliser un coup spécifique sans changer de prise (exemple: ne faire que des attaques au filet pour la prise rush). Dans un second temps, on peut varier deux coups de prises différentes afin d’apprendre à tourner le grip dans la main et à retrouver la prise adéquate pour chaque coup (exemple : faire alternativement des attaques au filet en coup droit et en revers pour changer de la prise revers à la prise rush). Dans un troisième temps, quand les prises sont bien mémorisées, on peut faire intervenir le facteur vitesse et distribuer de façon plus aléatoire.

FACILE

Apprendre à relâcher sa prise et à faire tourner le grip dans la main.
Pour pouvoir changer de prise de raquette, il faut savoir relâcher le manche et faire tourner le grip avec les doigts. Pour cela, un exercice tout simple à réaliser à l’échauffement consiste à faire tourner sa raquette dans la main entre deux frappes.

FACILE

Apprendre la prise revers.
En multivolants, un joueur-entraîneur placé au niveau de la ligne de service envoie des volants près du filet. Le joueur, avec une prise revers, attaque tous les volants avec une frappe sèche et courte de manière à ce que le tamis reste toujours au dessus du filet.
Attention à bien relâcher le grip avant l’impact.
Variable : lancer les volants plus vite.

MOYEN

Travail de la prise revers.
En multivolants sur demi-terrain, un joueur entraîneur placé près du filet envoie des volants rapides sur le joueur placé au milieu du demi-terrain . Celui-ci effectue des défenses longues et hautes en revers (avec une prise revers).
Essayer de bien sentir que c’est le pouce qui accélère la tête de raquette.
Variable : varier les lancers légèrement sur la gauche ou la droite du joueur.

FACILE

Apprendre la prise rush
En multivolants sur demi-terrain, côté coup droit.
Un joueur entraîneur placé au niveau de la ligne de service envoie des volants près du filet. Le joueur choisit une prise rush et attaque tous les volants avec une frappe sèche et courte.
Attention à bien relâcher le grip avant l’impact. Le tamis de la raquette ne doit pas descendre sous le filet.
Variable : lancer les volants plus vite.

MOYEN

Travail de la prise marteau et de la prise revers.
En routine sur demi-terrain.
Un joueur placé au milieu du demi-terrain réalise des défense longues en revers (travail de la prise revers).
L’autre joueur smashe. Il doit avoir une prise relâchée et serrer le grip juste avant l’impact (travail de la prise marteau). Les smashes doivent avoir une trajectoire très descendante de sorte que le défenseur puisse frapper au niveau de la ceinture ou en dessous.
Consigne : ne pas essayer de faire des smashes gagnants, mais de réaliser la routine en continu.
Variable : varier les smashes en largeur, donc un peu à gauche et à droite du défenseur.

MOYEN

Travail du changement de prise.
Il faut choisir deux coups nécessitant deux prises différentes et les enchaîner.
Par exemple, passer de la prise revers à la prise rush.
Travail en multivolants.
Un joueur-entraîneur, placé au niveau du T, alterne des lancers au filet sur le coup droit et le revers du joueur. Ce dernier attaque tous les volants en changeant de prise à chaque frappe.
Variable : lancer les volants de façon aléatoire sur le coup droit ou le revers du joueur.